skip to main content

Ape-like Australopithecus after seventy years: was it a hominid?

Tobias, Phillip V.

Journal of the Royal Anthropological Institute, June, 1998, Vol.4(2), p.283(26) [Periódico revisado por pares]

Texto completo disponível

Citações Citado por
  • Título:
    Ape-like Australopithecus after seventy years: was it a hominid?
  • Autor: Tobias, Phillip V.
  • Assuntos: Australopithecines -- History ; Prehistoric Peoples -- History
  • É parte de: Journal of the Royal Anthropological Institute, June, 1998, Vol.4(2), p.283(26)
  • Descrição: Il a fallu quarante ans pour que les hommes-singes africains, Australopithecus africanus, soient généralement reconnus comme membres des hominidés. Récemment, des études faites sur les nombreux échantillons de A. africanus ont montré qu'il possédait de nombreux traits simiesques. L'A. discute l'histoire des divers points de vue sur la position et les affinités d'A. africanus dans l'évolution, et examine les traits primitifs nombreux d'A. africanus. Une revue critique des sources renforce l'argument selon lequel, au delà de ses traits primitifs, A. africanus avait acquis une série de traits dérivés apparentés à l'homme, la plupart desquels se regroupent dans quatre complexes principaux : 1) stature verticale et démarche bipède, 2) canines modestes, avec visage et machoires graciles, 3) mains d'apparence humaine, et 4) un ensemble de caractéristiques du cerveau apparentées aux hominidés. On peut conclure que, malgré toutes ses ressemblances simiesques, A. africanus avait acquis un ensemble tellement impressionant de traits hominidiens dérivés et uniques, que son statut d'hominidé est incontestable. Cependant, les stigmates évolutifs de son ascendance simiesque étaient plus nombreux que ce que l'on avait pensé jusqu'alors.

Buscando em bases de dados remotas. Favor aguardar.