skip to main content

Le cœur équivoque dans l’Avis aus roys : un « miroir des princes » du XIVe siècle

Lepot, Julien

Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 30 December 2013, pp.273-294 [Periódico revisado por pares]

Texto completo disponível

Citações Citado por
  • Título:
    Le cœur équivoque dans l’Avis aus roys : un « miroir des princes » du XIVe siècle
  • Autor: Lepot, Julien
  • Assuntos: History & Archaeology
  • É parte de: Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 30 December 2013, pp.273-294
  • Descrição: À partir du XIIIe siècle, le cœur est l’objet des plus vives attentions dans les sphères médicale, littéraire, religieuse et politique. Des théories sur l’organe royal vont notamment se propager à travers la littérature spécialement destinée aux gouvernants. L’auteur de l’Avis aus roys – un « miroir des princes » anonyme et méconnu du milieu du XIVe siècle fortement inspiré du De regimine principum de Gilles de Rome -accorde au cœur princier une place de choix dans son discours, lui conférant une image pour le moins équivoque. L’organe y fait successivement figure de siège de la vie, de la spiritualité, de l’âme, des vertus, des passions et de la raison. Des cinq témoins recensés à ce jour, seul le manuscrit M. 456 conservé à la Pierpont Morgan Library dispose d’un programme iconographique mettant en scène le cœur du prince, habituellement peu représenté aux XIIIe et XIVe siècles dans l’art religieux et profane. En plus d’entretenir l’ambiguïté, les artistes ont su donner à cet organe princier pourtant putrescible une dimension mystique et perpétuelle inédite.
  • Idioma: Francês

Buscando em bases de dados remotas. Favor aguardar.