skip to main content

Le site du Carreau du Temple (Paris) entre “ marais ” et “ marécages ” : indices géoarchéologiques et paléo-environnementaux

Brenot, Jérôme ; Caillot, Isabelle ; Messager, Erwan ; Nicosia, Cristiano ; Emery-Barbier, Aline

Revue archéologique du centre de la France, 13 March 2014, pp.345-365 [Periódico revisado por pares]

Texto completo disponível

Citações Citado por
  • Título:
    Le site du Carreau du Temple (Paris) entre “ marais ” et “ marécages ” : indices géoarchéologiques et paléo-environnementaux
  • Autor: Brenot, Jérôme ; Caillot, Isabelle ; Messager, Erwan ; Nicosia, Cristiano ; Emery-Barbier, Aline
  • Assuntos: Paris ; Moyen Âge ; Enclos Du Temple ; Maraîchage ; Géoarchéologie ; Paris ; Middle Ages ; Enclos Du Temple ; Vegetable Gardens ; Geoarchaeology ; History & Archaeology
  • É parte de: Revue archéologique du centre de la France, 13 March 2014, pp.345-365
  • Descrição: Les fouilles du “ Carreau du Temple ”, effectuées en 2011, ont permis d’étudier une séquence pédo-sédimentaire préservée sous les vestiges d’une occupation qui débute au xiie s. avec le développement de l’Enclos du Temple. L’emplacement du site correspond à un domaine de transition géomorphologique entre une montille à faible relief (le quartier du Marais) et un paléochenal de la Seine qui ceinture la rive droite. La séquence de sol, qui correspond à un horizon organique homogène à l’échelle du site, a fait l’objet d’une étude paléo-environnementale (sédimentologie, micromorphologie, paléobotanique) afin de déterminer son origine et son mode de mise en place. Les principaux résultats indiquent que le site est dépourvu de marqueurs de milieu palustre, tandis que la séquence présente tous les indices d’une anthropisation intense liée à une activité agricole du Moyen Âge, d’abord céréalière puis essentiellement maraîchère. Ce résultat s’accorde avec les vestiges identifiés sur le site et confirme les observations pédo-sédimentaires faites en plusieurs endroits de la rive droite et en particulier dans le quartier du Marais. L’absence de marqueurs palustres relativise fortement l’image d’une rive droite insalubre et marécageuse, associée à une toponymie qui semble essentiellement hériter d’une occupation céréalière et maraîchère de ses sols.
  • Idioma: Francês

Buscando em bases de dados remotas. Favor aguardar.